La Rochelle 2018 : le séminaire des élus socialistes

Nous étions 7 lotois à La Rochelle en cette fin du mois d’août : Gaëligue, notre première fédérale, Dominique, Karine, Marielle, Jean-Marc, Christophe et Didier, sur quelques 600 élus et militants présents sur le séminaire.

Gaëligue, Dominique, Marielle, avec Olivier Faure, Boris Vallaut et Sébastien Vencini .

Malgré une couverture médiatique faible et globalement peu élogieuse quant au devenir du PS, nous sommes revenus satisfaits des échanges et ateliers auxquels nous avons assisté.

Le Parti socialiste possède encore de nombreux élus de terrain, dynamiques, innovants et qui mettent en place des politiques durables de gauche, concernant l’aménagement des territoires, l’éducation, l’accueil des migrants, la question du vieillissement…

Dominique, Jean-Marc, Christophe et Didier avec Valérie Rabault

Nous avons assisté à des ateliers sur les thèmes suivants :

La question de la parité, de l’accueil des migrants, du vieillissement, du devenir des villes moyennes animés par des élus démontrant à chaque fois qu’à l’échelle des territoires, les solutions sont bien souvent locales, à inventer, à adapter à son environnement. Nous avons échangé avec des élus qui ont des idées, qui les mettent en application et qui nous ont démontré qu’il y avait bien une différence entre la politique sociale de la gauche et la volonté libérale et marchande de la droite.

Jean Marc Vayssouse, Maire de Cahors, a co animé un atelier intitulé :  » Les villes moyennes, des territoires à réinventer », en compagnie de l’Adjoint au  Maire Du Creusot Jérémy Pinto, de l’ex Maire de Chambéry Bernadette Laclais et de David Djais, enseignant à Sciences-Po et membre de la fondation Jean Jaurès.

Intervention de Jean Marc Vayssouse, Maire de Cahors sur « Les villes moyennes, des territoires à réinventer »

Trois villes très différentes en terme de population, de situation et d’Histoire .

Chacun a su démontrer qu’avec de la volonté, des choix, de la concertation et surtout avec une connaissance précise et affinée de son territoire, il était possible de travailler au maintien des activités commerciales et culturelles dans les centre-ville, rendre le cadre de vie agréable pour toutes les générations, soutenir au mieux l’emploi, réfléchir aux modes de transport innovants et peu impactant sur l’environnement, et tout cela en maintenant une fiscalité raisonnable et soutenable.

Bien sur, la perspective des prochaines échéances européennes puis municipales étaient en ligne de mire, et sur ces échéances qui vont arriver très vite, beaucoup de travail reste à faire, d’ententes et d’accords à trouver, et avant tout la question d’une ligne commune à l’intérieur du parti.

Dominique, Karine, Jean-Marc, Christophe, Didier avec Carole Delga

Les quelques mois qui viennent vont s’avérer déterminants, mais il n’y a pas de toute que l’espace entre la politique libérale et peu innovante de la REM et la France Insoumise, il existe un espace de gauche à faire vivre de manière innovante et  dans l’urgence écologique.

 

Retrouvez en ligne le discours de clôture de notre secrétaire national, Olivier Faure.