Les socialistes lotois à l’Université d’été de La Rochelle

Les socialistes lotois à l’Université d’été de La Rochelle

le-groupe-lotois-2015-autour-de-Carole-Delga-et-Martin-Malvy-e1441054019710 (1)

Une bonne vingtaine de militants du département avait fait le déplacement jusqu’à l’Université d’été du PS à La Rochelle, le week-end dernier.

Avec quelque 4000 participants, ils ont pu assister à plus de 70 débats dans les 50 ateliers proposés, autour d’une centaine de partenaires et d’intervenants, experts, scientifiques, intellectuels, partis, centrales syndicales, ONG, associations, et en présence de nombreux ministres. Nourrir la réflexion, partager leurs travaux et leurs connaissances, pour aborder les enjeux économiques, le vivre ensemble, les défis climatiques et la COP 21, fut aux dires de beaucoup, un vrai bol d’oxygène. La montée des extrémismes a jalonné bien des débats, et l’actualité suscité indignation et émotion, à l’image de la responsable des jeunes socialistes, qui fit observer une minute de silence, impressionnante de dignité, dans la salle plénière, en hommage aux plus de 70 corps de réfugiés retrouvés dans un camion en Autriche. Il faudrait créer « des océans de générosité pour un océan de détresse », disait David Assouline, avant d’insister sur « l’unité, et vite ! ».

Les régionales en ligne de mire

Martin-Malvy-entouré-de-militants-lotois-devant-lespace-Encan

Une grande place était également réservée aux régions, élections de décembre prochain obligent. Chacune d’entre elles se retrouvait autour de leurs candidats et de leur chef de file. Carole Delga, candidate en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, était accompagnée de Martin Malvy, président de notre région, pour mobiliser et lancer sa campagne. La volonté d’être dans la coopération fut clairement affichée. Avec ses six millions d’habitants, dont deux millions dans les deux métropoles, Toulouse et Montpellier, la nouvelle région, avec son attractivité et ses compétences, espère accentuer son développement économique et touristique. A l’égal du Premier ministre Manuel Valls pendant son discours de clôture, il ne reste plus aux militants, ainsi revigorés, qu’à mouiller leur chemise pour la future campagne !